Cimetière

 Un peu d’histoire :

C’est en 1794  que le cimetière installé auprès de l’Eglise est supprimé. Toutefois, dès 1750, un cimetière dit supplémentaire est rendu nécessaire « à cause de la mortalité arrivée en cette paroisse tant cette année que la précédente » écrit en 1750 le curé Fernault qui enregistre deux cents décès en deux ans.

Ce nouveau cimetière prend place auprès de la Chapelle de Lorette  au Nord de la Ville.


Petit bâtiment de l’époque Louis XIII, construit hors des murs de Pouilly au XVIIè siècle, il aurait été bâti par les familles GUILLERAULT et VATAN pour y recevoir leurs sépultures.

La Chapelle de Lorette est incrite aux Monuments Historiques depuis 1971.

Dans sa notice ecclésiastique, le Chanoine Cointe indique les dimensions de la chapelle :
6 m x 4 m, hauteur intérieure 7 m et fait état d’un clocher, aujourd’hui disparu d’une hauteur d’environ 10 m

La façade est presque entièrement occupée par un portail classique. La porte en plein cintre avec clé saillante est logée entre 2 pilastres supportant le fronton triangulaire au centre duquel s’ouvre une niche. Sur le fronton, au dessus de la porte, on peut lire :  « Si l’amour de MARIE en ton nom est gravé, en passant ne t’oublie pas de luy dire un ave ».

 
Longeant l’ancienne RN7, d’une superficie de  144,30 ares, il se compose de concessions trentenaires et perpétuelles, de sépultures militaires et d’un ossuaire.

 


Dans le cimetière, a été érigé un monument aux morts en marbre pour « perpétuer le souvenir des enfants de la Commune morts pour la France dont les corps n’ont pu être ramenés dans le cimetière communal » suite à une décision du Conseil Municipal du 12/02/1922. Sa construction a été confiée à Théophile Morin

 


 Un certain nombre de soldats « morts pour la France » sont inhumés à Pouilly . Leurs noms sont gravés sur le monument aux morts Square Lasnier

-

                                                                                                       1/2

 

Aujourd’hui :
La délivrance, par le Maire, d’une concession dans un cimetière communal, selon la législation funéraire actuelle, s’adresse à 3 catégories de personnes :
- personnes décédées sur le territoire de la commune, quelque soit leur domicile
-
personnes domiciliées dans la commune, alors même qu’elles seraient décédées
ailleurs
-
personnes non domiciliées dans la commune, mais y ayant droit à une sépulture de famille

 

Le 29 juillet 1977, le Conseil Municipal de Pouilly a dérogé à cette règle en donnant son accord pour l’inhumation au cimetière de Pouilly des personnes demandeuses et  domiciliées au Bouchot de St Andelain, aux Loges de Tracy/Loire, aux Vallées de Couargues.

 

Durée des concessions :
2 types de  concessions sont consenties :
     -
concessions trentenaires susceptibles d’être renouvelées indéfiniment à l’expiration de chaque période de 30 ans, avec possibilité de les convertir en concession perpétuelle
   
- concessions perpétuelles

 Les tarifs
Les tarifs sont fixés par délibération du Conseil Municipal en fonction de la durée des concessions :

Tarif en vigueur (décision du conseil Municipal du 29/03/2006)
-
Concession trentenaire : 100 €

-
Concession perpétuelle : 310 € + 25 € droit d’enregistrement

Taxe d’inhumation :
C’est une taxe que les communes sont autorisées à percevoir pour toute inhumation dans le cimetière. Elle a été fixée à 35 € par délibération du Conseil Municipal du 29/03/2006.

JARDIN DU SOUVENIR ET COLOMBARIUM


Le colombarium est composé de 2 modules alvéolaires de 12 cases chacun. La durée de la concession est fixé à 15 ans pour un tarif de 350 euros.

Pour consulter le règlement, cliquer ici